Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 octobre 2014 1 06 /10 /octobre /2014 13:26
Arsouille l'alpaga en plein effort...
Arsouille l'alpaga en plein effort...

L'automne, une si belle saison à Valloire ! Dommage que la plupart des amis de Valloire ne puissent pas en profiter. Mais les lamas, eux, sont bien là ! Mais que font-ils donc une fois que vous êtes repartis, et avant que vous ne reveniez ? Et bien, ça dépend de qui on parle...

Django et Arsouille, les petits jeunes, vous faites quoi cet automne ?

- Nous, et bien... on flâne, on joue, on chille au soleil (ç'est du langage de djeun, ça veut dire... glandouiller en profitant de la vie, cool, zen, la vraie vie, quoi !). Les nuits commencent à être fraîches, alors on lézarde peinards quand le soleil inonde notre pré.

Et vous, les filles, Chiloé et Vivatché ?

- Ben, on fait un peu pareil, mais nous c'est pour la bonne cause : on couve, M'sieur Dame !

- Non ????

- Si !!!!! Si tout va bien (on croise les 2 doigts de nos 4 pattes, mais pas en même temps sinon on se casse la figure, vous zimaginez la scène...), on sera maman toutes les deux en mai ou juin. Pour se donner le plus de chances de mener nos gestations jusqu'au bout (11 mois et demi, c'est long), faut éviter les gros stress. Donc, on la joue cool nous aussi, tout en surveillant du coin de l'oeil que les petits d'à côté ne fassent pas de bêtises.

 

 

Et Tio et Tchupi, les gars, en automne, ça glandouille aussi ?

- Que nenni, Môssieur, on a un statut de Lama Randonneur à respecter, nous. Faut dire que Gilles a toujours des fourmis dans les pattes, alors, gentiment, on l'accompagne.

- Par exemple, septembre, c'est le mois où on va randonner sur le Chemin de Stevenson : un GR magnifique, plein de mûriers, de framboisiers, de feuilles de châtaigniers et de chênes, bref des délices qu'on n'a pas chez nous là haut.

- Et cette année, on a été gâtés par la compagnie : Régine (de Grasse), Chantal (de Grenoble), Françoise, Helen et Monique (de Franche Comté), Trek le chien et Claude le papa de Gilles ont marché avec nous le long des 220 km du GR. On s'est bien marrés !

- Et puis c'est beau !!! Le Gévaudan, le Mont Lozère, le pays camisard, les Cévennes...

- Cerise sur le gâteau, on a randonné légers, grâce à la lamamobile qui portait la plupart des bagages d'étape en étape. Moi, dans ces conditions, j'y repars l'an prochain !

Pause gourmande dans la montée au Mont Lozère

Pause gourmande dans la montée au Mont Lozère

Et de retour à Valloire, finies les randos ?

- Ben non, quand c'est pas le père qui veut grimper, c'est la fille, Coline...

- Ils nous ont amené faire notre premier 3000 mètres, au pied du Glacier du Grand Méan, en Haute Maurienne ! On a même grimpé des dalles, on leur a montré qu'un lama a le pied montagnard, nom d'un condor !

- Par contre, là haut, y a pas grand chose à grignoter, pour se remplir la panse faut être patient comme le bouquetin qu'on a croisé près du glacier ...

- Alors on a fait une blague aux zumains : pendant qu'ils cassaient la croûte au bord du lac, nous, discrètos, on est redescendus tout seuls !!! Gilles nous a rattrapés 500 mètres plus bas , admiratif qu'on ait retrouvé notre chemin dans les barres et les éboulis.

- Ben quoi, nous aussi on sait reconnaître un cairn, qu'est-ce qu'il croit ???

En automne, ça fait quoi, un lama ?
En automne, ça fait quoi, un lama ?
En automne, ça fait quoi, un lama ?
En automne, ça fait quoi, un lama ?
En automne, ça fait quoi, un lama ?
En automne, ça fait quoi, un lama ?

Avec toutes ces aventures, vous gardez la forme pour cet hiver ?

- C'est sûr, on attend la neige et hop, c'est parti pour le cuculuge !!!!

Rien de tel qu'un sprint pour garder la forme...

Rien de tel qu'un sprint pour garder la forme...

Published by gilou
commenter cet article
9 septembre 2014 2 09 /09 /septembre /2014 13:00

Cet été, de nombreux petits meneurs de lamas sont repartis avec un ou plusieurs magnets "Lamas Solidaires" dans la poche, et un grand sourire aux lèvres ! Que les parents de tous ces enfants soient ici remerciés, puisque l'argent collecté est intégralement reversé à des associations d'aide au développement. Bilan de cet élan solidaire de juillet et août : 1125 euros.

Gilles a choisi de partager cette somme entre 2 ONG de solidarité internationale:

* Frères des Hommes et ses partenaires boliviens, qui accompagnent des communautés montagnardes andines dans des projets d'écotourisme ;

* Bolivia INTI Sud Solaire, qui forme des femmes dans les Andes et en Afrique à l'autoconstruction de fours économes en bois de chauffage et à la cuisson solaire.

De belles balades avec les lamas ici, qui se prolongent chez les lamas des Andes par des actions concrètes et solidaires : elle est pas belle, la vie ? Oh, bien sûr, ça ne va pas changer la face du monde... Mais, tiens, ça me rappelle une histoire : vous connaissez l'histoire du Colibri ? Pour les adultes toujours trop pressés,  c'est Pierre Rabhi qui vous la raconte :

 

Mais pour les petits meneurs de lamas, voici cette belle histoire racontée par la chanteuse Zaz : 
 
"Nous, les lamas de Valloire, on ADORE cette histoire !"

 

 

DES MENEURS DE LAMAS TRES SOLIDAIRES
Published by gilou - dans solidarité
commenter cet article
15 juin 2014 7 15 /06 /juin /2014 14:26

L'été est arrivé à Valloire et Valmeinier : les alpages tout fleuris ont accueilli leurs troupeaux de moutons et de vaches, les bébés marmottes jouent dans l'herbe, et les lamas ont des fourmis dans les jambes ! Avec leur nouveau copain Arsouille l'Alpaga, Gilles, Bazile, Steph, Cyril et Nico,  ils vous ont concocté un petit programme "de derrière les fagots", vous allez vous régaler ! Petit aperçu du menu de ces randos pour toute la famille en cliquant ici.

Et pour vous mettre l'eau à la bouche, voici en images et en musique ce qui vous attend cet été :

 

 

Pour toute info sur les randos, appelez Gilles au 06.26.23.83.24, ou écrivez à gilles.tosca@wanadoo.fr .

A bientôt les meneurs de lamas !

(la chanson vous a plu? Elle s'intitule "Line of fire", du groupe Junip)

Published by gilou
commenter cet article
11 mai 2014 7 11 /05 /mai /2014 08:25

DSC08513 Effervescence chez les lamas de Valloire : un nouveau venu vient de débarquer de la lamamobile ! Un lamois ? Non, un jeune alpaga. On fait connaissance?


"Salut, je m'appelle ARSOUILLE. Je sais, ça ne fait pas très sérieux, mais c'est le nom choisi par Danielle et Robert, chez qui je suis né, à Imbry dans le Cher. Et ça me va bien, je suis plutôt joyeux comme alpaga. Ah oui, JE NE SUIS PAS UN LAMA, mais un alpaga, âgé de 1 an et 2 mois. Comme ça manquait de place à Imbry, où je gambadais avec mon papa Peluche, ma maman Katie, et 3 autres alpagas, sans parler de 3 ânesses, on m'a proposé de partir vivre à la montagne, à Valloire. Pourquoi pas ? Sur Radio Alpagas, j'avais entendu un reportage qui disait qu'on se marrait bien, là bas, entre lamas et zumains... Alors, zou, je suis monté dans la lamamobile, avec Gilles et Trek le chien, et hop, direction LA MONTAGNE !"

DSC08510DSC08512DSC08521DSC08522

- Alors Arsouille, tes premières impressions à ton arrivée à Valloire ?

"Waouw, c'est grand ! Et ces montagnes...  Pour moi, la montagne c'était le gros tas de terre au milieu du pré tout plat ! En montant le Col du Télégraphe, j'en croyais pas mes yeux. Je me disais : "On va monter jusqu'au ciel ???"

- Et l'arrivée chez les lamas ?

"Ben d'abord y avait un comité d'accueil de zumains très gentils : Charlotte, Valentin, Karine et Thierry m'ont tout de suite mis à l'aise. Ils m'ont fait visiter le pré : c'est tout pentu, j'avais l'impression d'avoir trop bu de sève de printemps, ça tanguait dur ! J'ai tout de suite trouvé les WC des lamas, et j'ai fait comme chez moi !"

DSC08534 DSC08544 DSC08539-copie-1

 

 

 

 

 

 

 

- Comment les lamas t'ont-ils accueilli ?

"Oh ils sont arrivés au galop... et sont repartis aussi vite ! Je crois que mon look leur a fait un peu peur : je viens de passer chez le coiffeur, je suis tout tondu ! Mais c'était aussi à moi de faire le premier pas, de me présenter gentiment. Tio et Tchupi sont un peu impressionnants, mais ils ont été vite rassurés, et se sont remis à manger sans faire très attention à moi.  Bon, Vivatché et Chiloé ont fait un peu les bêcheuses, mais Django est vite revenu vers moi. C'est cool, on va être de vrais potes ! "

 

 

- C'est vrai que vous avez l'air de vous éclater tous les deux...

Ouais, on adore jouer à cache cache. Faut dire qu'ici, y a de la place !

DSC08578 "Coucou Arsouille !"DSC08581 "Eh, Django, j'suis là!!!"

 

 

 

 

 

 

- En bref, Arsouille, tu ne regrettes pas d'être venu ?

"Oh non, ma nouvelle famille a l'air sympa, et c'est beau tout autour... Django, qui est plus jeune que moi mais qui a déjà une grande expérience de la montagne (faut le voir grimper et dévaler les pentes !), m'a dit qu'il m'apprendrait plein de balades, et qu'on les ferait avec des zumains zadorables. L'aventure ne fait que commencer!"

8 avril 2014 2 08 /04 /avril /2014 14:26

On trouve de ces poissons dans la Valloirette ! ! ! Ecoutez plutôt ces reportages exclusifs de Radio Valloire :

https://soundcloud.com/yanick-thirard/rep-lamois1

https://soundcloud.com/yanick-thirard/rep-lamois2

REP LAMOIS2 

Published by gilou
commenter cet article
20 janvier 2014 1 20 /01 /janvier /2014 17:45

Nos lamas de randonnée l'ont dit très tôt à Django, le bébé lama né le 13 août : "tu verras, les balades avec les zumains, c'est trop bien !". Alors il lui tardait d'y participer... c'est fait depuis Noël. On veut vous faire partager son plaisir, dans la petite vidéo suivante :

Et bien sûr, on vous souhaite de pouvoir venir vous balader avec nous bientôt!

Message aux parents des petits meneurs de lamas : merci de déposer votre avis sur votre balade avec les lamas sur le site de Trip Advisor, site bien connu de préparation de vacances. Merci beaucoup !

Published by gilou
commenter cet article
1 janvier 2014 3 01 /01 /janvier /2014 11:42

voeux-2014.jpg

(Mise en scène : Virgile Molinaro

Figurants : Vivatché, Baptiste, Django)

10 novembre 2013 7 10 /11 /novembre /2013 13:40

Sa maman Chiloé lui avait dit : "Django, tu verras  bientôt tomber du ciel autre chose que des gouttes d'eau..."

- Des gouttes de lait ?

- Mais non petit gourmand, quoique ça y ressemble un peu !"

Aussi notre petit lama a-t-il observé avec curiosité le drôle de manège de Baptiste: était-ce donc ça ?

photo.PNG

"Non, ça explose dès que ça touche le sol...C'est juste une blague, hein, maman ?"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais cette nuit, c'est une autre histoire  ! Alors que Django s'était couché contre sa maman sous un beau ciel étoilé, il a été réveillé par des chatouillis tout doux sur le bout des oreilles. Il a ouvert les yeux... "Waouw, c'est tout blanc, c'est trop beau ! ! !"

image   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et ben t'inquiètes pas Django, tu n'as pas fini d'en profiter, c'est parti pour 6 mois... C'est rigolo de se dire quà la sortie de l'hier, ce petit lama aura vécu plus longtemps dans la neige que dans l'herbe... Un vrai Lama des Neiges !

La chute de neige suivante a amené plus de 20 cm de poudreuse ! De quoi décider de déménager et de rejoindre les cabanes des Clots : l'occasion d'une petite balade en familles (lamas et zumains !)

Voilà Django maintenant au chaud la nuit, puisqu'il a réussi lui aussi à apprendre très vite à passer la porte en lanières plastiques : trop motivé pour rejoindre sa maman !

A suivre ...

7 novembre 2013 4 07 /11 /novembre /2013 19:00

 

Vivement la neige ! ! ! En attendant, on vous concocte un super programme de balades : bientôt en ligne, c'est promis !

 

Published by gilou
commenter cet article
6 novembre 2013 3 06 /11 /novembre /2013 12:40

P1220444-copie-1.JPG Django a maintenant plus de 2 mois. Il grandit, gambade, joue avec Chiloé sa maman et Vivatché. Il pourra bientôt aller voir une nouvelle copine, du même âge et tout aussi vive que lui... mais ce n'est pas une lama ! C'est Olvéra, une jeune agnelle sauvée d'une mort certaine cet hiver dans la montagne. Récit d'une belle aventure...

 

29 octobre : branle bas de combat chez Nicolas Grange, le copain accompagnateur en montagne de Gilles. Louis et Robin Grillet, les petits voisins, déboulent chez leur pote Emilien, le fils de Nico et Fred.

-"Papa a vu vers le Galibier une brebis et son petit, tout seuls ! Le berger est parti depuis 1 mois, et la neige arrive!!" 

- On peut pas les laisser là haut, ils sont foutus !

- Faut aller les chercher !"

Et hop, en 2 coups de fil une expédition est montée, et l'après-midi même, Emilien, Louis, Robin et Anaelle montent à bord du 4x4 paternel avec Christophe, Nicolas et Gilles, direction le Galibier. Une montée rapide à pied vers la Roche Olvéra permet à la petite troupe d'apercevoir en contrebas de l'autrre côté la brebis et son agneau. Les grands affinent la stratégie d'encerclement, le lieu de pose des filets laissés par le berger, pour tenter d'attraper la brebis redevenue sauvage. L'agneau, lui, est sûrement né dans la montagne, hors du troupeau et du berger : il n'a jamais vu d'humain de près !

Le plan prévu est vite abandonné : la brebis ne se laisse pas approcher à moins de 200 mètres, elle fuit, suivie du petit, dans les éboulis raides de ce versant... Notre petite troupe ne se laisse pas démonter, et on décide de les "pousser" à distance dans cette grande vallée du Colomban Noir, on verra bien où ça nous mène.. Au bout d'une heure de marche délicate dans ces pierriers instables, on est récompensés : la brebis s'est réfugiée dans une barre rocheuse, où Gilles place Anaelle, Robin et Louis de façon à lui bloquer les échappatoires, sans risquer de prendre un rocher sur la tête. Gilles tente une approche, escalade un peu, parlant doucement aux 2 animaux. La brebis tape du pied, siffle comme un chamois ! Gilles les touche presque... loupé ! Ils sautent et vont se jucher sur une nouvelle vire !

On recommence, avec le renfort de Nico et Emilien, qui nous ont enfin retrouvés dans ce dédale de rochers et d'à-pics. Ce coup ci sera le bon, c'est sûr, ils sont bloqués. La brebis cherche une issue de secours, elle tourne la tête à l'opposé de Gilles et Nico: Gilles plonge, il a une main sur l'agneau, l'autre sur la mère ! Mais celle ci gicle comme un bouchon de champagne, Gilles est obligé de la lâcher, sinon tout le monde basculait ! Mais il a gardé l'agneau en main, même s'il gigote dans tous les sens : quelle pêche ! Vite, Nico vide son sac à dos, on y glisse l'agneau... qui est une agnelle !

2013-10-30-16.23.48.jpg

Les enfants sont ravis, mais s'inquiètent pour la mère : va-t-elle nous suivre, ou se laisser approcher plus facilement? Hélas, malgré les appels de sa fille, elle choisit vite de reprendre ses distances. Que faire ? La nuit approche vite, il faut rentrer. En descendant dans les éboulis, on baptise l'agnelle Olvéra, du nom du sommet sous lequel on l'a attrapée.

2013-10-30-16.34.11.jpg

Après la traversée pieds nus de la Valloirette (brrr ! !), Olvéra sur le dos chacun à son tour, on rejoint le 4x4 puis la chaleur de l'étable de Pierrot, qui saura nourrir la jeune brebis : elle doit avoir autour de 2 mois, et se nourrissait déjà d'un peu d'herbe, en plus du lait de sa mère.

- Et la mère ? Si on essayait de l'attraper demain ?

30 octobre : nouvelle expédition,  sans Louis et Robin mais avec Valentin Dacko et son papa Thierry, Clara et Fred complétant la famille Grange... et  Olvéra de nouveau dans le sac à dos, pour tenter de récupérer la brebis. Flûte!!!! La route du Galibier est fermée à Plan Lachat depuis ce matin ! C'est foutu?? Non, un véhicule de la DDE arrive, et accepte de nous amener un peu plus haut (merci les gars !). Puis à pied on remonte sur la Roche Olvéra, et Thierry aperçoit aux jumelles la brebis, tout au sommet... On monte, on installe les filets sous le sommet, et on attache Olvéra pour attirer sa maman. On se cache, on attend. Olvéra bêle, mais la brebis ne bouge pas. Pire, elle s'enfuit sur la crête rocheuse quand Gilles s'approche avec Olvéra en bout de corde. C'est trop dangereux de la suivre, on doit renoncer, la nuit tombe... Cette brebis redevenue sauvage a choisi la liberté, sans se douter que ce choix la condamne : à 2500 mètres, elle ne survivra pas à l'hiver.

"Mais on a sauvé Olvéra !" C'est vrai, on l'a séparée de sa mère, mais elle a déjà été adoptée par les brebis de Pierrot. Elle met un peu la pagaïe dans l'étable (elle arrive à sauter les barrières à 1m30 de hauteur !), mais elle joue, et a adopté le bon foin fait par les Pierrots cet été. Les enfants vont la voir tous les soirs, et lui parlent de Django, un bébé lama qui n'attend qu'elle pour faire la course dans les prés dès le printemps !

BIENVENUE !

 

DSC 6849

L'AVIS DU CLIENT !

Voici ce qu'ont pensé de leur balade avec nous quelques meneurs de lamas : ils ont laissé leur avis sur Trip Advisor, site bien connu de préparation de voyages. On en est fiers !

Les lamas leur ont plu !

Contactez-nous !

été 2017: le programme des balades est en ligne !

Info rando ? Info intervention groupe ou classe ? Pour contacter Tio et Tchupango : passez par Gilles qui transmettra !

gilles.tosca@wanadoo.fr

Par téléphone : 06.26.23.83.24

(pour l'instant  c'est moi qui réponds. mes jeunes lamas n'ont pas de portable ; mais vu leur statut d'à-dos (pour porter les sacs...), je m'attends à des revendications prochainement....